Un appartement neuf, moderne, bien situé et peu énergivore, avec des équipements innovants et des matériaux choisis avec soin… est un argumentaire amplement suffisant pour justifier l’achat d’un logement neuf ! Toutefois, investir dans de l’immobilier neuf peut-être encore plus avantageux que cela.
Que ce soit pour y habiter ou pour le louer, en achetant un logement neuf, vous réaliserez des économies d’entretien, de réparation, de travaux et d’énergie que vous ne réaliseriez pas en achetant dans l’ancien. Des possibilités de crédits intéressants et des avantages fiscaux non-négligeables sont aussi à la clé d’un logement neuf. Sans oublier que vous constituerez un patrimoine immobilier dont la valeur va se maintenir et se bonifier au cours du temps si vous vous vous débrouillez bien !

Logement neuf ou ancien ?

Un logement neuf offre un confort de vie appréciable : espaces de vie bien pensés, accessibilité, bonne isolation, chauffage économique, sécurité, luminosité, équipement, garanties solides et pas de travaux à prévoir. L’immobilier neuf intéresse particulièrement celles et ceux pour qui la sérénité et le confort comptent prioritairement, dès leur entré dans leur appartement.
Concernant l’achat d’un bien ancien, l’avantage serait, en raison notamment de leur supériorité numérique sur le marché de l’immobilier, d’ouvrir à un grand nombre de possibilités d’achats, dans tous les styles, les goûts, les couleurs et pour tous les budgets.
Le petit inconvénient est qu’il faut du temps et être en capacité de s’investir ; rechercher, estimer, ausculter l’opportunité en profondeur, prévoir, suivre et financer les travaux de rénovation, rééquiper, redécorer, entretenir et anticiper les futurs travaux. Mais si vous aimez les travaux et le bricolage à la maison et que vous avez du temps, cela change tout !
Au niveau du coût, le neuf représente en général un investissement un peu plus élevé (au départ) que pour de l’ancien, c’est normal puisque tout est neuf et performant. Dans l’ancien, vous pourrez investir dans le temps, au rythme de vos possibilités, mais attention à être très rigoureux et méticuleux pour mener à bien votre rénovation si vous ne voulez pas, finalement, avoir acheté votre bien trop cher.

Question énergétique ?

Un des grands atouts du neuf est certainement la haute performance énergétique qui participe tant de la qualité de vie que de l’économie. Ni trop chaud en été, jamais froid en hiver et toujours une faible consommation énergétique !
Dans l’ancien, le volet énergétique est souvent l’un des plus délicats : diagnostiques, travaux, dépenses… restant parfois à l’ordre du jour quelques années durant. Sur ce point, aucun doute, acheter de l’ancien ne rime pas avec économie et sérénité !
Les logements neufs vous font bénéficier d’équipements innovants et conformes dès réception du bien : chaudières de dernière génération, doubles-vitrages, robinetteries économes, radiateurs radiants… et vous garantissent de réels bénéfices en termes de confort, de luminosité, d’accessibilité et d’économie.

L’isolation phonique et thermique des logements neufs se doivent d’être conformes aux normes les plus récentes et les plus exigeantes. La norme actuellement en vigueur est La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) qui s’applique : au chauffage, à la climatisation, à la ventilation, à la production d’eau chaude, à l’éclairage.

Un agencement trop figé ?

Il est vrai qu’en achetant dans l’ancien, vous pouvez décider d’abattre une cloison ou de modifier un accès, d’agencer comme bon vous semble. Mais est-ce réellement un avantage quand on mesure l’implication nécessaire ? Acquérir de l’immobilier ancien amène à investir et à s’investir pour l’entretenir, pour améliorer ses performances énergétiques, le réaménager, le réparer lorsqu’un défaut inconnu apparait subitement… et va de pair avec une passion pour les travaux à la maison.
Lorsque vous achetez un logement neuf, vous profitez immédiatement d’une distribution parfaitement optimisée et réfléchie : espaces à vivre spacieux et lumineux, rangements ingénieux, couloirs limités desservant intelligemment chaque pièce, accès aux normes pour personnes handicapée… En achetant dans le neuf vous n’aurez certainement pas l’envie d’un réaménagement parce que tout aura été pensé par avance et préparé avec vous ! Le neuf offre indéniablement une certaine sérénité.

Et pour les défauts et autres vices ?

Dans le neuf comme dans l’ancien, vous pouvez faire jouer votre garantie décennale en cas de défaut de construction qui surgiraient chez vous un beau matin. La garantie décennale est une assurance obligatoire légale active pendant 10 ans après réception de votre bien. Son objectif est d’assurer, au propriétaire d’un logement, la fiabilité de l’ouvrage et de le protéger d’éventuelles malfaçons du gros œuvre rendant le dit bien impropre à sa destination. Autres infos sur la garantie décennale

Ce qu’il faut retenir lorsque vous acheter un appartement dans l’ancien ; ne rien laisser au hasard si vous voulez avoir une chance d’être couvert par la décennale.
Avant de signer, il vous faudra : – Décortiquer le dossier technique (performance énergétique, état des installations gaz et électricité, termites…) avec votre notaire (ce dernier serait responsable en cas de diagnostic incomplets par exemple). – Missionner un expert pour établir l’état des toitures, des fenêtres, des communs, des façades… (et faites lui estimer par la même occasion les coûts éventuels de rénovation). – Réclamer au vendeur les factures des travaux effectués et les assurances dommages-ouvrage, indispensables pour faire valoir la garantie décennale. – Concernant les parties communes, vous devrez éplucher le carnet d’entretien de l’immeuble ainsi que les procès-verbaux des trois dernières assemblées générales (obligatoirement annexés au compromis de vente) et comparer le plan de la copropriété avec le lot visé. – Demander un relevé de sinistralité de l’assureur du vendeur pour détecter d’éventuelle cause d’infiltrations provenant d’un ancien dégât des eaux de l’un de vos futurs voisins.
En cas de problèmes, ce sera à vous de démontrer que les défauts en question ou leurs causes préexistaient à l’achat, voire qu’ils vous ont été dissimulés. De plus, il est à noter que la plupart des contrats de vente de biens anciens comportent une clause d’exclusion de la garantie des vices cachés, exonérant l’ancien propriétaire de toute responsabilité, sauf si vous parvenez à prouver sa mauvaise foi (pas une mince affaire). Un conseil, faites-vous accompagner par votre notaire, étape par étape !

L’acquisition d’un logement neuf n’est en aucune mesure aussi complexe ! L’immobilier neuf est encadré d’un ensemble de trois garanties obligatoires : “Parfait achèvement” “Bon Fonctionnement” et “Décennale”, assurant du bon fonctionnement et de la bonne qualité de votre logement neuf. Ces 3 garanties, engageant la responsabilité du promoteur immobilier, assure tranquillité et sérénité à l’acquéreur, de la réservation et bien après l’acte de vente.

Investir sans se départir !

Contrairement à un placement financier, il est possible d’investir dans l’immobilier à crédit dans le but de se constituer un patrimoine qu’il s’agisse d’un logement que vous occuperez ou d’un logement que vous mettrez en location, la différence est que dans l’un des cas vous vous enrichirez en remboursant votre dette et dans l’autre vous vous enrichirez en gérant votre patrimoine. Article à venir (Suivez notre actualité sur Facebook, LinkedIn ou Instagram !)